Ibrahima Cissokho

Kora & Chant

 

Doté d’un charisme et d’une énergie hors du commun, enraciné dans la plus pure tradition mandingue, mais aussi comme tout Sénégalais, nourri du son du Mbalax, Ibrahima est à l’affut de toute musique nouvelle, pourvu qu’elle soit bonne. Amateur de blues, jazz, salsa, classique, soul, il n’hésite pas à intégrer dans ses créations l’énergie spécifique de ces différents styles musicaux.
Ouvert sur le monde, il aborde dans ses chansons, en Mandingue, Wolof ou Anglais, des thèmes qui lui tiennent à cœur : le chômage, l’éducation, la solidarité, l’amour, et il rend hommage à ses ancêtres.

Né au Sénégal dans une famille de griots originaire de Casamance, IBRAHIMA CISSOKHO grandit au son de la kora de son père. A l’adolescence, il décide de suivre ses traces et opère un retour aux sources au sein de sa famille, afin d’étudier en profondeur son instrument.
Il s’engage dans une troupe de théâtre musical, effectue plusieurs tournées en Europe, et de retour au Sénégal fonde son propre groupe composé essentiellement de membres de la famille Cissokho.
En France depuis 2008, il choisit de s’entourer de musiciens de talent afin de développer un nouveau projet musical : le MANDINGUE FOLY.
Le passage remarqué d’Ibrahima à l’émission télévisée X Factor, sur W9, permet au groupe de se confronter rapidement à la scène.

« …le jeune sénégalais a envoûté les nombreux mélomanes présents… Musicien exceptionnel et charismatique, Ibrahima est un griot que l’on ne quitte pas une seule seconde des yeux, ni des oreilles. »
Le Progrès, Lyon, 21 mai 2004

« Ibou joue comme de l’eau qui ruisselle, chante comme s’il buvait le ciel, ! » Jean Tricot, Traction Avant

« Par delà l’immensité de l’Afrique, nous tutoyons ici l’infinité de l’âme! A ne pas manquer ! » B. Martignol

Le Mandingue Foly

 

Ibrahima Cissokho offre avec sa kora un groove afro-rock authentique.

Un pied dans la tradition par son statut de griot, l’autre dans les musiques actuelles avec les mélodies amplifiées du rock et de la funk comme référence, il crée par son jeu de kora si particulier une musique mandingue d’un genre nouveau.

Installé en France depuis 2008, Ibrahima, au chant et à la kora, est un artiste complet. Auteur compositeur interprète charismatique, il n’a pas hésité à saisir des opportunités originales qui font de lui un musicien atypique.

Il s’entoure de son fidèle backing-band, le MANDINGUE FOLY, avec lequel il sillonne les scènes européennes et internationales. Un cocktail savoureux de plusieurs influences :

– Françoise Veilhan-Camara, à la basse et aux percussions, donne à cette musique mandingue un groove authentique dont elle seule détient le secret.

– Laurent Baradel, à la flûte peule, apporte à cet univers énergique une dimension poétique.

– Cette année, le batteur Shan Lotchi Ludmann l’enrichit de son jeu à la fois carré et flamboyant.

– Ibrahima Cissokho, de sa voix puissante et chaude, chante la solidarité, l’amour, l’éveil des esprits. Il tient à transmettre les valeurs qui lui sont chères et à faire naître l’unité grâce à ses créations hors normes.
Il a su conquérir un public large et hétéroclite, toujours au rendez-vous.
La magie opère…

 

“D’une pureté absolue. D’une beauté absolue aussi. Un foisonnement de niveaux de lecture (d’audition) qui fait penser aux Vénus à tiroirs de Dali. Des axes sonores entrecroisés dans les trois directions de l’espace, des cercles tracés à même l’air et plus encore. Une cathédrale sonore. La kora associée à la voix d’Ibrahima relie racines et étoiles en un dialogue insensé. Mention spéciale pour la flûte peulh au son transcendant entre les mains de Laurent. Les autres (Sory au balafon, Françoise aux calebasses !) sont tout aussi merveilleux. Vertige parfois contenu, parfois débridé. Magique ! A découvrir sans tarder car promis à un bel avenir !”

David Gabriel Kavafy

FRANCOISE VEILHAN

basse, percussions, balafon

 

Formée aux percussions auprès de grands maîtres africains, bassiste autodidacte, elle a tourné de nombreuses années avec Fun Carmen, trio féminin de rock-chanson métissé, au sein duquel elle a développé sa palette d’instruments (basse, percussions diverses, trompette…), ainsi que la composition et le chant.
Elle participe à divers spectacles mêlant la musique au conte, au théâtre ou à la danse, joue dans de nombreux groupes ou ballets africains, enseigne les percussions et accompagne régulièrement des danseurs.
Actuellement membre de la compagnie Dun Nyama dirigée par Sory Diabaté, elle accompagne également le conteur Patrice Kalla et le chanteur pour enfants Steve Waring.

LAURENT BARADEL

flûte peule

 

Initié au piano et à la flûte traversière dès son plus jeune age, il se tourne naturellement vers les musiques du monde et plus particulièrement vers la musique africaine. Il se forme alors aux percussions et intègre le groupe Nimba Fola en 2003. Poursuivant son exploration de la musique mandingue, il découvre la flûte peule et se passionne pour cet instrument ancestral et mystique qui mélange le son de la flûte et de la voix. Il suit l’enseignement de Thomas Valhe puis celui du grand maître Aly Wagué qui lui apprend les secrets de cet instrument. Il poursuit maintenant son voyage avec le Mandingue Foly et accompagne également la formation Groove Pygmée avec le conteur Patrice Kalla.

SHAN LOTCHI LUDMANN

batterie